MENU

CORNEILLE NANGAA à l'Assemblée Episcopale Provinciale de Bukavu : "L'organisation des scrutins le 23 décembre 2018 reste notre objectif "



Cette déclaration de Son Excellence Corneille NANGAA YOBELUO a été faite à l'occasion de sa visite à Goma au Centre de formation GENESARETH chez les Pallotins, le jeudi 17mai 2018 où l'Assemblée Episcopale Provinciale de Bukavu s'est réunie.

Cette Assemblée comprend les 6 diocèses de  l'ancienne Région Apostolique de Bukavu. Il s' agit du diocèse de Goma, avec comme évêque actuel, Mgr Théophile KABOYI; diocèse d'Uvira, Mgr Sébastien MUYENGO; diocèse de Kindu, Mgr Willy MAMBE; diocèse de Kasongo, Mgr Placide;  Archidiocèse de Bukavu, Mgr François-Xavier MAROY, du diocèse de Béni-Butembo, Mgr Melchisédech SIKULU.

Corneille NANGAA a tenu à échanger avec ces Pères de l’Eglise, avant de quitter Goma, pour leur présenter  les progrès réalisés par la CENI depuis la publication du calendrier et avec la constitution du fichier électoral, la fin de la phase technique, pour entamer celle liée aux scrutins qui commence avec la convocation de l'électorat dans 37 jours et l'ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC).

Les efforts faits et qui restent à faire pour mener à bon port le processus électoral ont fait l'objet des échanges dans la perspective d'une organisation apaisée et transparente des scrutins combinés du 23 décembre 2018.

Pour la CENI, les élections vont se dérouler en utilisant la machine à voter qui va permettre de crédibiliser les procédures de vote et de dépouillement. Pour se faire, il y a un défi auquel la CENI doit faire face, c'est la sensibilisation de la population. C'est dans ce sens que la CENI prévoit de collaborer avec l'Eglise Catholique à travers sa Commission Justice et Paix, non pas seulement pour mobiliser la population mais surtout pour participer à la transparence du processus en déployant les observateurs dans les 90.000 bureaux de vote et de dépouillement prévues.

Mgr Maroy qui préside cette Assemblée épiscopale a remercié le Président de la CENI pour son passage au 4ème jour de leur session. Il a assuré la CENI que l'Eglise catholique reste toujours disponible pour la sensibilisation de la population et continuera à jouer son rôle, tout en insistant sur la tenue effective des scrutins car le peuple n'attend que les élections.

Dans les échanges, répondant à la question sur la constitution d'un fichier d'état civil, Corneille NANGAA a souligné qu'il faille que nous sortions dans une hypocrisie nationale pour reconnaître que le meilleur moyen de résorber cette question de mise à jour du fichier électoral est prioritairement la constitution d'un fichier d'état civil.

Peu avant de quitter Goma, le Président de la CENI a présenté ses civilités d’au revoir au Vice-gouverneur du Nord Kivu pour l'accueil lui réservé ainsi qu’à sa délégation durant le séjour à Goma.