MENU

Le Directeur pays du PNUD confirme la volonté du Programme des Nations Unies à appuyer la RDC dans la promotion de la démocratie



Prenant la parole, le Directeur pays du PNUD a remercié particulièrement le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante pour la bonne collaboration qui existe entre les deux institutions dans le cadre de l’appui au processus électoral. La tenue de ce séminaire témoigne à juste titre de la volonté du Programme des Nations Unies pour le développement de continuer à apporter son appui au processus électoral en République Démocratique du Congo.

Il a également salué la franche collaboration qui existe entre le PNUD et le Ministère de la justice d’une part et d’autre part avec le Conseil Supérieur de la Magistrature dans le cadre des diverses interventions dans le secteur de la Justice avant d’émettre son souhait le plus ardent de voir cette collaboration se poursuivre non seulement dans le cadre global de la mise en œuvre de la nouvelle Politique Nationale d’Appui à la Justice, mais également dans ce domaine particulier de renforcement des capacités des magistrats et auxiliaires de la justice dans la gestion du contentieux électoral.

Pour le Directeur pays du PNUD, la tenue de ce séminaire qui paraît être une évidence en elle–même permettra aux magistrats et autres auxiliaires de la justice de s’approprier les textes et procédures en matière de contentieux électoraux dont les innovations sont majeures mais aussi,  d’identifier par anticipation les problèmes susceptibles d’être générés par les différents scrutins et d’en envisager des solutions idoines qui participent de l’apaisement du climat postélectoral.

L’élection est un moment capital dans la vie démocratique d’un pays. Il est donc par conséquent important de bien préparer les acteurs clés que sont les magistrats, appelés à gérer le contentieux électoral afin de relever adéquatement les défis liés à la transparence et la crédibilité du processus électoral et ainsi assurer la paix et la sécurité du processus électoral. La bonne gestion des contentieux électoraux est un mécanisme puissant de prévention de la violence électorale, a souligné le Directeur pays du PNUD.

L’opportunité qu’offre cette formation permettra certainement aux magistrats des différentes Cours d’Appel et Parquets Généraux de la République démocratique du Congo, de mieux s’imprégner des textes fondamentaux, constitutionnels comme législatifs, qui fixent la mission du juge électoral afin qu’il joue efficacement son rôle d’arbitre impartial lors des différentes étapes du déroulement des opérations électorales.

C’est ainsi que le Programme des Nations Unies pour le Développement a financé l’impression et la production par le Journal Officiel, de 5 000 exemplaires d’un recueil des textes usuels relatifs au processus électoral qui seront distribués à l’issue de ce séminaire à tous les participants en même temps qu’il mettra à leur disposition et des autres magistrats impliqués dans la gestion des contentieux électoraux le manuel de formation qui sera consolidé au sortir de ce séminaire. 

Le Directeur pays du PNUD a émis le vœux de voir émerger des échanges féconds et stimulants, des connaissances et reflexes susceptibles d’aider les cours et tribunaux à mieux gérer le contentieux électoral à venir, mais aussi d’aider la CENI à mieux conduire le processus électoral afin de renforcer l’Etat de droit, la sauvegarde de la démocratie et des droits fondamentaux dont le droit de vote dans le respect de la Constitution du 18 février 2016 telle que révisée en janvier 2011.

Avant de clore son mot, le Directeur pays du PNUD a confirmé à nouveau la volonté du Programme des Nations Unies de continuer à appuyer la RDC dans ses efforts de la promotion de la démocratie à travers l’organisation régulière des élections libres, transparentes et crédibles par la Commission Electorale Nationale Indépendante et toutes autres institutions et structures.