MENU

Plus de 200 femmes protestantes membres de la synergie des femmes des confessions religieuses expérimentent la Machine à voterDans le cadre



Dans le cadre de la poursuite de la campagne nationale d'éducation électorale et de sensibilisation des électeurs, Madame Élodie NTAMUZINDA, Membre de l'Assemblée plénière, a conduit une forte délégation d'experts de la Commission Electorale Nationale Indépendante pour une matinée de formation, ce vendredi 09 février 2018, en faveur des femmes protestantes de l’Église du Christ au Congo et membres de la Synergie des femmes des confessions religieuses.

Le Centre Monseigneur Pierre MARINI BOBHO a servi de cadre à cet échange électoral autour de trois sujets : le calendrier électoral, la loi électorale et la machine à voter. La modératrice de la journée, Madame Isabelle KAPUTU a judicieusement précisé la finalité de cette rencontre de sensibilisation et transmission des savoirs électoraux : " Mon peuple périt faute de connaissance. Nous sommes venus apprendre. Soyons tous des témoins et assurons le témoignage positif de la formation que nous allons bénéficier en ce jour, particulièrement autour de la machine à voter. Lorsque nous aurons tous entendu les explications ensuite expérimenté la machine à voter, soyons promptes à l’expliquer à notre entourage. Notre discours ne doit pas être contraire ni déformé de ce que nous aurons reçu collectivement comme savoir électoral en ce jour ".

Le pasteur Maman NZEBA, Secrétaire générale chargée des femmes et enfants à la Fédération nationale des femmes protestantes a prononcé une courte exhortation religieuse aux participantes. Elle a invité les femmes protestantes à se soutenir mutuellement dans l’intelligence, à participer à la défense des intérêts de notre pays et à prendre part active à la chose publique notamment à travers la présentation des candidatures des femmes aux prochaines échéances électorales.

Madame Elodie NTAMUZINDA, Membre de l’Assemblée Plénière de la CENI, a transmis à l’assemblée le message personnel du Président de la Commission électorale nationale indépendante, son Excellence Corneille NANGAA YOBELUO. Ce message peut se résumer dans un appel à une poursuite active de la formation électorale, un engagement des femmes protestantes à poursuivre leurs participations dans le développement du pays, en particulier pour une réelle autonomisation des femmes.

Directeur de la sensibilisation, Désiré MOLEKELA a exposé sur les grandes dates et échéances du calendrier électoral. Pour rappel, c’est le 06 avril 2018 que la CENI va publier les statistiques des électeurs par entités après un travail de consolidation et de traitement qualitatif des données. L'audit de ce fichier par des experts indépendants va intervenir entre le 06 et le 25 mai 2018. La loi sur la répartition des sièges sera promulguée le 08 mai 2018. Le 23 juin 2018 marquera la convocation de l’électorat et le 24 juin, l'ouverture des bureaux pour la réception des candidatures aux élections provinciales. L'accréditation des témoins interviendra du 8 novembre au 22 décembre 2018. Du 22 novembre au 21 décembre 2018 est la période de la campagne électorale. Les scrutins combinés présidentiel, législatif et provincial sont prévus pour le 23 décembre 2018. Après ces élections, il est prévu des scrutins indirects qui vont s’étaler jusqu'en 2020. Aussi, l'élection des sénateurs est programmée pour le 6 mars 2019 suivie de celle des Gouverneur et Vice-gouverneur, le 18 mars 2019. Le 22 septembre 2019, jour du scrutin des Conseillers communaux et des secteurs et le 04 décembre 2019, jour de vote combiné des Conseillers urbains, des Bourgmestres et des Chefs de secteurs et enfin, le 25 janvier 2020, jour de scrutin des Maires et Maires adjoints.

Madame Philomène MONKUMA, Conseillère principale à la sensibilisation au Cabinet du président de la CENI a insisté sur l'acquisition et la bonne exploitation de tous les textes légaux autour des élections. Question de savoir si le parti ou regroupement auquel veut faire partie la femme candidate répond effectivement aux conditions de participation aux élections. Madame Philomène MONKUMA a mis en exergue les principales innovations de la loi électorale promulguée. Il s'agit notamment du seuil de représentativité, des conditions d’éligibilité.

Les explications pédagogiques du Directeur Jean-Baptiste ITIPO ont permis aux participantes de découvrir les différentes étapes du vote par la Machine à voter. Pour le Directeur ITIPO, le grand bulletin de plus de 50 pages est désormais remplacé par un petit bulletin vierge qui facilite le vote de l’électeur. C'est dans une ambiance studieuse que les femmes protestantes ont défilé pour s'exercer au vote par la machine à voter. La partie des questions et réponses a permis aux participantes d'interroger la délégation de la CENI notamment sur les conditions d’éligibilité, l’utilisation de la Machine à voter en milieu rural, les dispositions prises par la CENI en cas d’aléas techniques, la sensibilisation de la population à travers l’étendue nationale.